L'Amour interdit :
 
Retour

Gabrielle Russier :
Professeur agrégée de lettres, elle enseignait dans un lycée de Marseille. Divorcée, elle élevait seule ses deux enfants. Elle tomba amoureuse (amour réciproque) d’un de ses élèves, Christian Rossi, âgé de 17 ans. Ses parents ont porté plainte et Gabrielle Russier fut emprisonnée cinq jours aux Baumettes, puis huit longues semaines en avril 1969. Le procès se tint à huit clos en juillet 1969. L’agrégée de lettres fut condamnée à douze mois de prison et à 500 F d’amende, décision amnistiable après l’élection de Georges Pompidou, Président de la République. Mais le parquet fit appel, pressé notamment par l’Université qui refusa à l’accusée le poste d’assistante de linguistique à Aix.
A la veille de la rentrée scolaire, Gabrielle Russier ouvre le gaz dans son appartement...
Georges Pompidou, président de la République, interrogé lors d'une conférence de presse répondit : "Je ne vous dirai pas tout ce que j'ai pensé sur cette affaire, ni même d'ailleurs ce que j'ai fait. Quant à ce que j'ai ressenti, comme beaucoup, eh bien, comprenne qui voudra !"

Il cite Paul Eluard :
"Moi, mon remords, ce fut la victime raisonnable au regard d'enfant perdu, celle qui ressemble aux morts qui sont morts pour être aimés.
C'est de l'Eluard... Mesdames et Messieurs, je vous remercie."
Christian Rossi fut caché par les amis du pasteur Viot jusqu’à ses 21 ans (âge de la majorité alors). Il donna son unique entretien sur l’affaire : "Les deux ans de souvenirs qu’elle m’a laissés, elle me les a laissés à moi, je n’ai pas à les raconter. Je les sens. Je les ai vécus, moi seul. Le reste, les gens le savent : c’est une femme qui s’appelait Gabrielle Russier. On s’aimait , on l’a mise en prison , elle s’est suicidée..."

En savoir plus sur Gabrielle Russier

 

L’AMOUR INTERDIT
Dédié à Gabrielle Russier (1er septembre 1969)

L'Amour interdit (extrait du CD "Souvenirs")

Paroles et musique de Jean-Claude Chesneau
Arrangements Alexandre Turbé
Avec l'Ensemble choral "Alternance" dirigé par Paul Craipeau


 

Il est de ces passions frappées de l’interdit,
Impossibles à vivre sans en payer le prix,
Condamnées par avance dans notre Société,
A cause de la moral’ et des âmes bien nées.
Amour caché, Amour secret,
Sentiments toujours dissimulés,
Amour caché, Amour secret,
Nos deux corps en oublient de s’aimer.

Des larmes de douleur roulent sur ma joue,
Dans cette lapidation que reste-t-il de nous,
Mon Amour ne peut vivre, il n’en a pas le droit,
La force et le mépris auront raison de moi.
Amour caché, Amour secret,
Sentiments toujours dissimulés,
Amour caché, Amour secret,
Nos deux corps en oublient de s’aimer.

Et si un jour je meurs comme meurent les chiens,
Je viendrai près de toi, je te prendrai la main,
Puisque tu es ma lumière puisque je suis ta vie,
Nous chercherons un autre paradis.
Amour caché, Amour secret,
Sentiments toujours dissimulés,
Amour caché, Amour secret,
Adieu mon cœur il faut se séparer.

 

 Retour